Nous utilisons des cookies afin de vous rendre la navigation sur notre site Web plus agréable. Afin de respecter la Directive relative à la Confidentialité Electronique, nous devons vous demander l’autorisation de mettre en place ces cookies.

Recruteurs

Régulation du Samu: la prime des ARM sera conditionnée à la détention du nouveau diplôme d'Etat (DGOS)

Publiée le: 18.09.2019
 
PARIS, 18 septembre 2019 (APMnews) - Une prime de 100 euros net par mois, équivalente à celle de risque versée aux paramédicaux travaillant exclusivement aux urgences, va être octroyée aux assistants de régulation médicale (ARM) du Samu détenteurs du nouveau diplôme d'Etat ou inscrits à une formation, a-t-on appris mardi auprès de la direction générale de l'offre de soins (DGOS).
 
"Conformément à ce qu'Agnès Buzyn a annoncé, une prime d'assistance à la régulation médicale, de 120 euros brut par mois, sera très prochainement mise en place pour reconnaître l'acquisition de nouvelles compétences par les ARM dans le cadre de leur formation rénovée", a confirmé la DGOS mercredi à APMnews.
 
Lors de son passage devant les membres du conseil supérieur de la fonction publique hospitalière (CSFPH) début septembre, la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn, avait déjà annoncé que la prime de risque versée depuis l'été aux paramédicaux travaillant exclusivement aux urgences (cf dépêche du 01/07/2019 à 10:20) serait généralisée à de nouvelles catégories de personnel, comme les agents des urgences gynécologiques obstétricales, psychiatriques ou des services de régulation (cf dépêche du 05/09/2019 à 11:27).
 
"L'entrée en vigueur de cette nouvelle prime est conditionnée par la publication de textes, a priori avant fin 2019", a précisé la direction générale au sujet des ARM.
 
La DGOS a indiqué que le versement aux ARM de cette prime serait "conditionné par la détention du nouveau diplôme".
 
Pour les personnels qui exercent aujourd'hui dans un service de régulation, quel que soit leur statut (titulaires, contractuels et faisant fonction), "le bénéfice de la prime sera ouvert à ceux d'entre eux qui justifieront d'une demande d'inscription à la formation délivrant le diplôme d'ARM, et ce jusqu’au 31 décembre 2026".
 
À compter de la rentrée 2019, des formations -initiales et continues- permettant l'obtention d'un diplôme d'Etat d'ARM sont dispensées dans 10 centres agréés pour 5 ans, rappelle-t-on (cf dépêche du 15/07/2019 à 17:30).

L'Unarm fait part de son insatisfaction


"Le versement de l'indemnité aux ARM n'est pas conditionné à la certification progressive des Samu" et il "entrera en vigueur avant fin 2019", a réaffirmé la DGOS auprès d'APMnews.
 

Elle dément ainsi des propos de l'Union nationale des assistants de régulation médicale (Unarm) dans un communiqué diffusé lundi, qui affirmait que la prime serait conditionnée à la certification des Samu-Centre 15, ce qu'elle déplorait.
 
Lors d'un séminaire sur la démarche qualité des Samu-Centre 15 organisé jeudi par la DGOS, Agnès Buzyn avait confirmé que des critères relatifs aux Samu et aux Smur seraient intégrés dans la procédure de certification des établissements de santé V2020 de la Haute autorité de santé (HAS), rappelle-t-on (cf dépêche du 12/09/2019 à 14:22).
 
L'Unarm a également regretté que cette rémunération supplémentaire soit "une prime et non une revalorisation de la rémunération de base des ARM".
 
L'union professionnelle a réclamé que "l'indemnité forfaire de risque soit attribuée aux personnels en poste d'ARM dans un CRRA [centre de réception et de régulation des appels] sans condition" et "que la certification professionnelle soit inscrite au RNCP [répertoire national des certifications professionnelles] au niveau III", tout en plaidant pour "des recrutements suffisant pour assurer la qualité de service en adéquation avec les recommandations de nos sociétés savantes".
 
L'Unarm a également plaidé pour l'instauration d'un corps spécifique pour les ARM, "avec quatre grades" -ARM, ARM tuteur de formation, ARM superviseur, ARM manageur (cadre)- et pour la reconnaissance des ARM comme personnels, "avec une grille de salaire en adéquation avec leurs missions".
 
gl/nc/APMnews
[GL6PXZE2C]

Toutes les news