Nous utilisons des cookies afin de vous rendre la navigation sur notre site Web plus agréable. Afin de respecter la Directive relative à la Confidentialité Electronique, nous devons vous demander l’autorisation de mettre en place ces cookies.

Recruteurs

Interview : Anne Felipe, DRH du CH du Muret

Publiée le: 09.05.2019
Interview
Anne Felipe, DRH du CH du Muret
 
"Il reste toujours un lien entre le diplôme et le statut professionnel"
 
Quelle importance revêtent les diplômes obtenus lors d'un processus de recrutement ?

Cela dépend du poste à pourvoir. S'il s'agit d'un emploi exigeant une qualification précise, le diplôme est un prérequis, une barrière à l'entrée pour tous ceux qui ne le possèdent pas. C'est le cas pour toutes les professions médicales et paramédicales : infirmier, orthophoniste, kiné, psychomotricien, médecin, aide-soignant… Pour les autres métiers, le diplôme compte forcément un peu moins. Mais il garde malgré tout une certaine importance, en particulier en début de carrière. Son poids diminue avec le temps, au profit de l'expérience professionnelle.
 
L'établissement de formation joue-t-il aussi un rôle ?

En début de carrière, oui. Les DRH ont généralement une bonne connaissance des établissements de formation du territoire sur lequel ils recrutent. Ils connaissent les contenus pédagogiques, les logiciels utilisés, la qualité des enseignants. Avant même de recevoir le candidat en entretien, ils peuvent donc se faire une idée de ses compétences. Mais ça, c'est vrai en début de carrière. Si vous avez face à vous un quadragénaire, vous n'êtes pas capable de dire ce que valait il y a 20 ans l'école dans laquelle il a étudié. Et ça n'a plus beaucoup d'importance : ce sont les missions qu'il a réalisées depuis qui vous intéressent, pas son diplôme initial.
 
Un salarié expérimenté peut-il enlever sa formation initiale de son CV ?

Son brevet des collèges et son bac, oui ! Mais il reste préférable d'indiquer au moins le dernier diplôme obtenu. Ça donne quand même une indication sur les études que le candidat a suivies. Si vous enlevez toute référence à votre formation initiale, le recruteur va nécessairement se poser des questions sur votre parcours. Pour un poste à faible valeur ajoutée, ce n'est pas forcément très pénalisant. Mais pour un poste de cadre, nettement plus. Quoi qu'on en dise, il reste toujours un lien entre le diplôme et le statut professionnel.
 
Propos recueillis par Stéphane Béchaux

Toutes les news