Nous utilisons des cookies afin de vous rendre la navigation sur notre site Web plus agréable. Afin de respecter la Directive relative à la Confidentialité Electronique, nous devons vous demander l’autorisation de mettre en place ces cookies.

Recruteurs

Les agents hospitaliers trop peu accompagnés par la médecine du travail

Publiée le: 29.10.2018

PARIS, 29 octobre 2018 (APMnews) - Plus de la moitié des agents hospitaliers "se sentent trop peu accompagnés par la médecine du travail", note la Mutualité fonction publique (MFP), dans une enquête, dévoilée la semaine dernière.
 
Cette enquête MFP/Harris Interactive a été réalisée en ligne du 8 au 25 juin auprès d’un échantillon de 1.507 personnes représentatif (selon la méthode des quotas) des agents de la fonction publique, âgés de 18 à 65 ans.
 
Les premiers résultats de cette étude ont été révélés à l'occasion du lancement d'un observatoire des fragilités sociales dans la fonction publique, souligne la MFP dans un communiqué.
 
"Cet observatoire est un nouvel outil de réflexion dont se dote l’union avec l’ambition d’éclairer sur les fragilités qui touchent les agents publics renforçant ainsi son rôle de lanceur d’alerte auprès des décideurs publics dans le domaine de la protection sociale complémentaire", complète-t-elle.
 
Parmi les sondés, "plus de trois agents sur cinq expriment le sentiment qu’aujourd’hui leur travail dégrade leur santé. Qui plus est, la majorité des agents anticipent qu’à l’avenir, leur travail aura une influence accrue sur leur santé. Ce sentiment est encore plus net pour les agents hospitaliers et les agents de catégorie A", détaille la MFP.
 
Un tiers (31%) des personnels soignants déclarent "prendre le risque d'être blessés ou accidentés", et 85% "sont régulièrement confrontés à de longues stations debout". De même, les trois quarts (75%) déclarent travailler la nuit ou le week-end et 60% ont "des rythmes de travail contraignants".
 
Si 22% des agents publics subissent des incivilités (insultes, agressions verbales, etc.), ils sont plus nombreux (39%) parmi le personnel soignant.
 
Parmi les 19% d'agents publics déclarant porter régulièrement des charges lourdes, 58% sont des personnels soignants. De même, 40% des 15% d'agents publics régulièrement exposés à des produits chimiques ou agents biologiques sont des personnels soignants.
 
Enfin, près des trois quarts d'entre eux (72%) et plus de la moitié (55%) des agents hospitaliers "se sentent trop peu accompagnés par la médecine du travail" et plus des deux tiers (69%) des fonctionnaires hospitaliers "ont le sentiment que leur employeur n'est pas suffisamment actif pour leur bien-être".
 
af/ab/APMnews
 
[AF3PHCROR]

Toutes les news